EUROTEMIS 2019

L’Europe de la défense

21 et 22 novembre 2019 – Sciences Po Bordeaux – Amphi. Simone Veil

 

Afin d’examiner tous les enjeux de cette problématique d’actualité, la conférence sera structurée en cinq temps, selon une formule désormais éprouvée.

Elle débutera par intervention inaugurale de Jolyon Howorth, professeur à l’Université d’Harvard (États-Unis) et à l’Université de Bath (Royaume-Uni), spécialiste des politiques européennes, suivie d’un échange avec la salle.

  1. Une politique européenne de défense est-elle possible ?

Les négociations avec l’Iran, la Corée mais aussi les opérations de la PSDC sont autant d’illustrations d’une activité institutionnelle mais aussi, peut-être, d’une volonté politique qui a manqué par le passé en matière de politique étrangère et de sécurité et de son bras armé, la PSDC. La voix de l’UE compte-t-elle réellement pour autant ? Quels sont les facteurs permettant aux Européens de compter sur la scène internationale ? Le Haut Représentant et son administration, le service européen pour l’action extérieur (SEAE), sont-ils des instruments à la disposition des Etats membres ou révèlent-ils une véritable « European touch » ?

  1. Quelle intégration pour les industries de défense en Europe ?

Le contexte actuel marqué par le Brexit et la présidence Trump, mais aussi bien plus proches de nos frontières, le renouveau d’un certain nationalisme en Europe sont autant de facteurs qui ont encouragé les gouvernements à relancer le débat autour d’un approfondissement de l’Europe de la Défense. Les initiatives dans ce sens sont nombreuses, dont les plus connues restent à ce jour la coopération structurée permanente (CSP ou PESCO en anglais) et le Fonds pour la défense mis en place par la Commission européenne. Ces avancées de la PSDC reposent pour beaucoup sur une dimension industrielle, à savoir la mise en avant d’avantages économiques à la coopération en matière de défense. Mais les intérêts européens existent-ils, quand les firmes sont fragmentées nationalement ou lorsqu’elles s’allient avec des firmes étrangères, notamment états-uniennes ? Peut-on finalement parler d’industrie « européenne » et si oui, peut-elle survivre face à la concurrence internationale ?

  1. Défense européenne : quels rôles pour l’OTAN et l’Union ?

Question sensible avant même la création de la politique étrangère et de sécurité commune (ex-PSDC), la question des liens entre une organisation européenne de défense et de sécurité et l’OTAN n’a jamais réellement disparu de l’agenda politique. Après les déceptions d’un cadre institutionnel de la coopération tombé en désuétude et d’un éloignement forcé par l’hostilité entre Chypre et la Turquie, l’année 2016 voit le dialogue se renouer entre les organes administratifs des deux organisations internationales, à défaut de trouver une solution politique entre gouvernements. Si une meilleure coopération est certainement souhaitable d’un point de vue fonctionnel, est-elle politiquement possible ? Quels peuvent être les scénarios dans le sens d’une meilleure coopération entre l’Union européenne et l’OTAN ?

Bilan

Les tables-rondes privilégieront les échanges de vue spontanés et les interactions avec le public. A l’issue de la conférence, les animateurs de la conférence inaugurale et des tables-rondes en dresseront le bilan.

Les étudiants en affaires européennes de Nouvelle-Aquitaine (Université de Bordeaux, Sciences Po Bordeaux, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Universités de Limoges, La Rochelle et Poitiers) prépareront l’événement en travaillant sur des thématiques en lien avec le sujet. Ils présenteront leurs réflexions le matin de la conférence et bénéficieront des commentaires d’experts et de praticiens.

La conférence sera également liée à un jeu de simulation de la décision européenne, impliquant les étudiants des six établissements partenaires. Il aura lieu à Bayonne en février 2020 sous l’égide du Centre d’Excellence Jean Monnet d’Aquitaine (CEJMA), en collaboration avec l’association étudiante Eurofeel, sur un thème en lien avec la conférence. A l’issue de la conférence, les animateurs en dresseront le bilan.

 

Programme complet